Vente du 22/01/2022 : MOBILIER - TABLEAUX - OBJETS D'ART (Etude RENNES)

Exposition : du 17 au 19 janvier jusqu’à 20h sur rdv, le 20/01 de 14h à 20h30, le 21/01 de 9h à 20h30 et le jour de la vente de 10h à 12h / Vente : 14h
173 BIS RUE DE LORIENT 35132 VEZIN LE COQUET - RENNES

Présentation du pass sanitaire et port du masque obligatoire

Suivre la vente à distance ou déposer un ordre d'achat

L'équipe est à votre disposition pour tout renseignement, photographies complémentaires ou rapports de condition au 02.30.96.91.10 ou info.rennes@oep.fr

Nous ne prenons plus d'enchère téléphonique 24 h avant la vente, merci de votre compréhension.

Délivrance des lots Dans les 15 jours suivants la vente

  N Désignation Mise à prix Vendeur
Voir détails 61 [Empire] Arnaud Rogé (1776-1854), général, maire de Sainte-Croix-lès-le-Mans, député de la Sarthe. Beau lot de douze documents sur sa carrière militaire, adressés à Rogé (sauf une) : - 7 octobre 1809 : lettre signée (L.S.) du Maréchal Clarke, duc de Feltre, encore signée « Cte d'Hunebourg » (titré duc le 15 août 1809). Nomination de lieutenant par décret 23 août - 19 avril 1812 : lettre signée (L.S.) du Maréchal Clarke, duc de Feltre. Nomination d'aide-de-camp auprès du général Grouchy - 18 juillet 1813 : lettre signée (L.S.) de Berthier, prince de Wagram et de Neufchatel, signée « Alexandre ». Ordre de se rendre à Leipzig pour y être employé à l'état major en qualité de capitaine adjoint - 18 juillet 1813 : lettre signée (L.S.) de Berthier, prince de Wagram et de Neufchatel, signée « Alexandre ». Nomination de capitaine adjoint - 11 octobre 1813 : lettre signée (L.S.) du Maréchal Clarke, duc de Feltre. Nomination d'aide-de-camp auprès du général Defrance - 16 janvier 1814 : lettre signée (L.S.) du Maréchal Clarke, duc de Feltre. Nomination d'aide-de-camp auprès du général Grouchy (pour la deuxième fois). - 31 janvier 1814 : lettre signée (L.S.) de Berthier, prince de Wagram et de Neufchatel, signée « Alexandre ». Annonce de sa nomination au grade de chef d'Escadron. - 31 janvier 1814 : lettre signée (L.S.) du Maréchal Clarke, duc de Feltre. Nomination d'aide-de-camp auprès du général Grouchy (pour la troisième fois). - 15 février 1814 : lettre signée (L.S.) de Berthier, prince de Wagram et de Neufchatel, signée « Alexandre ». Annonce de sa nomination au grade de chef de colonel (suite à ses faits d'armes lors de la bataille de Vauchamps la veille). - 17 février 1814 : lettre signée (L.S.) du Maréchal Clarke, duc de Feltre au général Grouchy. Annonce de la nomination de Rogé au grade de Chef d'Escadron le 31 janvier. Un peu cocasse puisqu'il a été nommé 2 jours plus tôt colonel ! - 10 mars 1814 : lettre signée (L.S.) de Legendre, baron de Harvesse, au nom du maréchal Clarke. Confirmation de la nomination au grade de colonel. Très bel ensemble. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 200€

OEP SARL

Voir détails 62 [Cheveux de Napoléon, Canapé de Marie-Antoinette] Liber Amicorum provenant de la famille de Failly et du général Rogé. Album démonté mais contenant une page très intéressante avec : - Deux cheveux de Napoléon donnés par le valet Marchant au général Lallemand qui les a donnés à Rogé - Six morceaux provenant des Tuileries : trône de Louis-Philippe, tapis, rideau de lit de la reine Marie Amélie, rideau de la salle du trône, lit de Mme Adélaïde, meuble. - Frange d'or du canapé où failli être assassinée Marie-Antoinette en 1792. Etonnante réunion mêlant Bourbon, Orléans et Bonaparte ! Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 200€

OEP SARL

Voir détails 63 Emmanuel de GROUCHY (1766-1847), maréchal d'Empire, comte de l'Empire. Lot de 3 Lettres autographes (L.A.S.) signées, 4 décembre 1811, 8 septembre 1814 & 22 octobre 1814. 3p in-4. Document concernant le colonel Arnaud Rogé (1776-1854). La première est un certificat pour ses services. Il est mentionné comme « officier d'ordonnance » de Grouchy. Les deux autres sont des recommandations, la première au ministre de la guerre, le comte Dupont de l'Etang afin qu'il soit nommé chevalier de Saint-Louis et la seconde au duc de Berry afin qu'il soit nommé au 12e régiment de chasseurs. Ces deux dernières lettres devaient être remises par Rogé lui-même mais il note sur les deux documents qu'il ne le fit pas et obtint quand même les nominations. La deuxième lettre porte un extrait de recommandation d'un colonel (non identifié). On joint un extrait du rapport que fit Grouchy à Napoléon pour lui obtenir le grade de colonel (signée par un général de brigade, le baron Martial). Déchiré aux plis. Il fut fait colonel le jour-même de ce rapport, 14 février 1814, sur le champ de bataille. On joint une lettre autographe signée (L.A.S.) d'un fonctionnaire du ministère de la guerre, datée au crayon 1819, à laquelle étaient jointes des copies du journal de France du 14 février 1819 (anniversaire de la bataille de Vauchamps), du certificat de Grouchy présent ici et du même extrait du rapport de Grouchy en 1814. Bel ensemble. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 150€

OEP SARL

Voir détails 65 Décorations de Arnaud Rogé (1776-1854), général, maire de Sainte-Croix-lès-le-Mans, député de la Sarthe. Ensemble d'une dizaine de documents sur la légion d'honneur et l'ordre de Léopold dont : - Moscou, 9 octobre 1812 : lettre signée (L.S.) du maréchal Berthier, signée « Alexandre », annonçant sa nomination comme chevalier, peu avant la retraite de Russie. - 31 juillet 1816 : lettre signée (L.S.) du maréchal Macdonald concernant les formalités. On joint une copie de l'ordonnance du roi concernant celles-ci. - Un accusé de réception de décoration (resté vierge), une lettre signée (L.S.) de Saint-Marc pour sa nomination de commandeur et deux lettre signée (L.S.) du maréchal d'Ornano (dont une contresignée par Saint-Marc) pour sa nomination de grand officier en 1852. - Quatre lettres concernant sa nomination à l'ordre de Saint Léopold dont deux signées du maréchal Macdonald (autorisation de porter la décoration). Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 100€

OEP SARL

Voir détails 66 [Première Restauration] Arnaud Rogé (1776-1854), général, maire de Sainte-Croix-lès-le-Mans, député de la Sarthe. Lot de cinq documents sur sa carrière militaire : - Lettre imprimée du 18 avril 1814 : réception de sa déclaration d'adhésion au gouvernement provisoire et de son offre de service. Envoyée au nom du ministre de la guerre, Dupont de l'Etang. - 28 septembre 1814 : lettre signée (L.S.) de Dupont de l'Etang lui accordant un congé de trois mois. - 15 novembre 1814 : lettre signée (L.S.) de Dupont de l'Etang l'autorisant à rejoindre le 12e régiment de chasseurs pour y servir comme colonel. - 16 novembre 1814 : lettre signée (L.S.) de Legendre, baron de Harvesse, au nom du ministre Dupont de l'Etang, adressée au conseil d'administration du régiment où Rogé vient d'être nommé pour annoncer la nomination. - 23 novembre 1814 : lettre signée (L.S.) de Legendre, baron de Harvesse, au nom du ministre Dupont de l'Etang, au colonel du 12e régiment, autorisant Rogé, colonel, et Callory, major, à y servir. - Sd : lettre signée (L.S.) de Legendre, baron de Harvesse, au nom du ministre Dupont de l'Etang, l'autorisant à porter la décoration du lys. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 50€

OEP SARL

Voir détails 67 [Cent Jours] Arnaud Rogé (1776-1854), général, maire de Sainte-Croix-lès-le-Mans, député de la Sarthe. Lot de trois documents sur sa carrière militaire : - 23 avril 1815 : lettre signée (L.S.) de Davout, prince d'Eckmühl lui annonçant sa nomination à l'état-major du 7e corps, auprès du maréchal Grouchy (Lettres de service) - 28 mai 1815: lettre signée (L.S.) (non identifié) au nom de Davout annonçant au maréchal Grouchy l'accord pour le mariage de Rogé - 30 mai 1815 : lettre signée (L.S.) de Davout, prince d'Eckmühl lui annonçant sa nomination au 1er régiment de carabiniers. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 50€

OEP SARL

Voir détails 68 Arnaud Rogé (1776-1854), général, maire de Sainte-Croix-lès-le-Mans, député de la Sarthe. 2 Lettres autographes signées (L.A.S.), 20 & 21 juin 1815, 6p in-8. Très belles et importantes lettres à son épouse sur la bataille de Waterloo qui eut lieu le 18 juin, trois jours plus tôt. Le texte que nous livrons est celui du 21. La lettre du 20 est assez similaire et porte un cachet de cire aux armes. « Nous faisons une halte sur la route de Rethel [Ardennes] qui durera peut-être assez pour que je te prépare une petite lettre que je mettrai à la poste dans le premier endroit où il y en aura une, car on ne peut pas compter sur celles de l'armée. Depuis mon départ, je n'ai reçu que deux de tes lettres, je ne recevrai peut-être pas les autres, et ce qui m'afflige, c'est de ne pouvoir te donner une adresse sure mais je t'écrirai si souvent que je te ferai connaître chaque jour la direction que nous prenons. Hier je t'ai tracé quelques détails de la Bataille qui a eu lieu le 18 à 3 ou 4 lieues de Bruxelles, après un acharnement qui dura jusqu'à la nuit, nous avons été forcés à la retraite et l'avons faite jusqu'ici avec une telle précipitation que tous nos chevaux, bagages, voitures et domestiques doivent être pris, s'ils ne sont guidés par l'expérience. Je n'ai plus que le cheval que je monte, et pas une chemise à changer, mon portefeuille est aussi perdu avec 50 napoléons que j'avais dedans, il m'en reste encore 4, voilà tout ce que j'ai. Le beau cheval dont MR Bailliencourt me demandait 60 louis a été tué sous moi dans un carré d'infanterie anglaise, d'où je suis sorti à pied comme par miracle, d'autant plus que j'ai perdu dans cette charge la moitié et même les deux tiers de mon régiment. Imagine que l'on m'a fait charger sur six carrés d'infanterie placés sur une pente formant amphithéâtre et que tous faisaient à la fois feu sur moi, en outre de la mitraille qui pleuvait sur nos rangs. Le major que tu connaissais a été tué, un de mes chefs d'escadron et 5 autres officiers aussi. J'en ai la moitié au reste de blessés. Enfin, il ne m'en reste que 9 de présents sur 30 et environ 80 hommes. On monte à cheval ». Superbes documents. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 200€

OEP SARL

Voir détails 69 Gilbert du MOTIER, marquis de La FAYETTE (1757-1834), le célèbre officier ayant participé à la guerre d'indépendance des Etats-Unis, commande de la garde nationale sous la révolution. Lettre autographe signée (L.A.S.), La Grange, 5 octobre 1819, 1p in-4. Au colonel Arnaud Rogé (1776-1854), futur général. « Je vous remercie bien, mon cher Colonel, des soins que vous avez pris pour la commission d'une des nombreuses filleules dues aux premières années de la révolution. La préférence que celle-ci donne à l'uniforme suisse m'étonne d'autant plus qu'elle fut baptisée sous le nom de La Nation. Quoiqu'il en soit, j'ai, grâce à vous, rempli mes devoirs de parrains, et je l'engagerai à patienter jusqu'au seconde semestre de 1820, époque à laquelle je voudrais de son coeur avoir obtenu le congé, non seulement de son amant mais aussi de tous ses camarades. Ce n'est pas avec des troupes étrangères qu'on répondrait à la gendarmerie de Ca si jamais elle voulait recommencer à faire la police chez nous. Votre lettre s'est croisée avec moi. C est à Nogent. Je voulais vous faire mes remerciements à Paris, où George est aujourd'hui et où il ne sera plus quand vous recevrez ma réponse. Au milieu de ces contretemps, je suis très reconnaissante de votre attention à mon affaire, je souhaite vous le dire bientôt moi-même, et je vous renouvelle ici l'expression de mon sincère attachement. Lafayette ». Notons que Rogé et le fils de Lafayette furent tous deux aides de camp du général Grouchy. Très belle lettre. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 300€

OEP SARL

Voir détails 70 [Monarchie de Juillet] Arnaud Rogé (1776-1854), général, maire de Sainte-Croix-lès-le-Mans, député de la Sarthe. Lot de vingt documents sur sa carrière militaire : - 7 septembre 1830 : lettre signée (L.S.) du maréchal Gérard donnant l'ordre de se rendre à Sedan où il est nommé colonel du 8e de cuirassiers à Sedan. - 13 septembre 1830 : lettre signée (L.S.) du maréchal Gérard annonçant la nomination de colonel du 8e de cuirassiers à Sedan. - 9 janvier 1832 : lettre signée (L.S.) du duc de Dalmatie annonçant sa nomination au grade de maréchal de camp. - 21 janvier 1832 : lettre signée (L.S.) du directeur de l'infanterie, au nom du ministre de la guerre, accusant réception de son désir d'être affecté à l'état-major - 23 avril 1832 : lettre signée (L.S.) du duc de Dalmatie annonçant sa nomination au commandement du département du Gers - 28 mai 1832 : lettre signée (L.S.) du duc de Dalmatie annonçant qu'il a été porté au cadre d'activité de l'état major général - 20 novembre 1832 : lettre signée (L.S.) du duc de Dalmatie. Rogé doit inspecter la compagnie de vétérans du Gers - 9 décembre 1832 : lettre signée (L.S.) du secrétaire général au nom du ministre de la guerre accusant réception de la lettre de Rogé exprimant « l'indignation qu'a fait éprouver la nouvelle de l'horrible attentat dirigé le 19 sur la personne du Roi » (19 novembre 1832) - 22 janvier 1834 : lettre signée (L.S.) du duc de Trévise, alors Grand Chancelier de la Légion d'Honneur. Il transmet une décoration destinée à M. Gabriel. - 8 juin 1835 : lettre signée (L.S.) du marquis et maréchal Maison annonçant sa nomination au commandement du département de la Sarthe. - 16 juin 1835 & 17 juin 1835 : lettre autographe signée (L.A.S.) & lettre signée (L.S.) du lieutenant général de la 10e division militaire exprimant son regret de savoir le départ de Rogé pour le commandement de la Sarthe et autorisant formellement le départ de Rogé. - 29 juin 1835 : lettre signée (L.S.) du directeur du personnel approuvant la nomination du capitaine Guilbert comme aide-de-camp du général Rogé. - 7 février 1836 : lettre autographe signée (L.A.S.) du général (futur maréchal) Bugeaud critiquant Mr Lombard que Bugeaud a connu à Blaye et qui semble donc être arrivé au Mans - 11 mars 1836 : lettre signée (L.S.) d'un lieutenant général au nom du ministre de la guerre approuvant la nomination de Lombard comme aide-de-camp de Rogé - 15 août 1839 : lettre signée (L.S.) du général Schneider, ministre, annonçant le placement de Rogé dans la réserve. - 17 août 1839 : lettre signée (L.S.) de Philippe Antoine d'Ornano, futur maréchal à propos de la fin de leurs relations de service (Rogé étant mis en réserve). - 21 août 1839 : lettre autographe signée (L.A.S.) de Louis Bassé, maire du Mans, suite au départ annoncé de Rogé - 7 septembre 1839 : lettre signée (L.S.) de Philippe Antoine d'Ornano, futur maréchal, transmettant une lettre du ministre autorisant Rogé à s'établir au Mans - 14 août 1840 : lettre signée (L.S.) du général Despans-Cubières, ministre, accusant réception du désir de Rogé de reprendre de l'activité en cas de guerre. On joint le brouillon autographe de la lettre, datée du 5 août. - Une lettre de 1839 d'un général sur une demande d'intervention pour son fils. Très bel ensemble. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 200€

OEP SARL

Voir détails 71 [Seconde Restauration] Arnaud Rogé (1776-1854), général, maire de Sainte-Croix-lès-le-Mans, député de la Sarthe. Lot de onze documents sur sa carrière militaire : - 14 février 1816 : lettre signée (L.S.) Marchant, inspecteur aux revues à Tours, autorisant Rogé à se retirer à Paris. - 23 février 1816 : lettre signée (L.S.) d'un lieutenant-général des armées du roi constatant le domicile de Rogé à Paris - 14 juillet 1816 : lettre autographe signée (L.A.S.) d'un militaire Mandiot, de Tours, souhaitant savoir s'il sera mis en retraite et parlant de l'inspection des comptes du régiment. - 20 janvier 1817 : lettre autographe signée (L.A.S.) de Marchant, inspecteur aux revues à Tours à propos de Mandiot, de « paiements illégaux à des légionnaires dont la nomination n'est pas confirmée », etc. - 1er mars 1817 : PS de Michel-Marie Claparède certifiant que Rogé est autorisé à toucher le traitement de non-activité attribué à son grade de colonel. - 31 mars 1817 : lettre signée (L.S.) du Maréchal Clarke, duc de Feltre est autorisé à se retirer dans ses foyers. - 5 novembre 1817, 21 février 1818, 12 mai 1819 & 24 juillet 1819 : quatre lettres signées (L.S.) du directeur du personnel de la guerre, comte Gentilva à propos de l'inutilité d'un rendez-vous, les bureaux ayant tous les documents nécessaires et la volonté de Rogé d'être à nouveau employé. - 14 juin 1827 : états de services de Rogé depuis 1798 jusqu'en 1825. Document certifié par plusieurs plusieurs personnes. Au dos ont été inscrits la suite de ses états de service jusqu'en 1848, ses services civils, ses décorations, ses blessures et ses chevaux tués. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 150€

OEP SARL

Voir détails 72 [Seconde république et Second Empire] Arnaud Rogé (1776-1854), général, maire de Sainte-Croix-lès-le-Mans, député de la Sarthe. Lot de onze documents sur sa carrière après l'armée (député de la Sarthe) : - 14 avril 1848 : lettre signée (L.S.) d'un sous-secrétaire d'état à la guerre annonçant sa mise à la retraite - 3 juin 1848 : lettre signée (L.S.) du même concernant sa pension de retraite - Elysée, 11 décembre 1851 : lettre signée (L.S.) de Louis-Napoléon le remerciant de la preuve de son dévouement. Le futur Napoléon est chef du gouvernement depuis peu. - 7 novembre 1852 : lettre signée (L.S.) du secrétaire général au nom de Fould, convocation du corps législatif. - 9 novembre 1852 : lettre signée (L.S.) d'Achille Fould, convocation du corps législatif. - 31 décembre 1852 : lettre signée (L.S.) Armand de Saint Arnaud annonçant que Rogé est réintégré dans la section de réserve. - 12 janvier 1853 : lettre signée (L.S.) d'un général au nom du ministre pour la tenu de l'état-major. - 1er février 1853 : lettre signée (L.S.) Achille Fould, convocation du corps législatif. - 11 mai 1854 : lettre signée (L.S.) du capitaine Mader pour obtenir une recommandation. - 30 mai 1854 : lettre signée (L.S.) du maire du 1er arrondissement de Paris (suite au décès du général Roger le 23 mai). - 28 juin 1854 : lettre signée (L.S.) d'un fonctionnaire des pensions sur la fin de celles du général Rogé suite à sa mort. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 80€

OEP SARL

Voir détails 74 [Familles Rogé, Dauban de Silhouette] Arnaud Rogé (1776-1854), Général, maire de Sainte-Croix-lès-le-Mans, député de la Sarthe - et sa famille. Important ensemble de documents contenant : - Certificat de bonne conduite pour le futur général Rogé (daté an 7), des états de services du général, des journaux le mentionnant, deux plaquettes avec sa biographie, des lettres autographes de Rogé ou reçues par Rogé, des papiers familiaux divers, son contrat de mariage, des papiers autour de son décès (reçu pour le convoi funéraire, concession au cimetière, etc.), une copie (non autographe) du texte de Georges d'Esparbès sur Rogé datée 1909 etc. - Des documents de la famille Dauban de Silhouette (une île des Seychelles s'appelle Silhouette et un mont Dauban s'y trouve) dont une lettre de A. Dauban demandant le mariage de sa fille Marguerite avec le petit-fils du général Rogé (1891) et des photos (comptées dans les 70 signalées). - Des documents concernant les fils d'Arnaud Rogé, précepteur pour l'un, dont une lettre signée (L.S.) de Sadi Carnot (ministre des finances) et militaire pour l'autre, différentes lettres sur sa carrière militaire (L.S. du Maréchal Randon et L.S. du Maréchal Niel), nomination du fils à la Légion d'Honneur, des gravures de décorations militaires, diplôme de bachelier. Nombreux documents autour du fils précepteur, notamment à propos de recommandations diverses : copie de l'acte de décès du précepteur, deux lettres d'Auguste de Talhouët-Roy (une lettre signée L.S. et une lettre autographe signée L.A.S.), une lettre autographe signée (L.A.S.) du marquis de Bouillé annonçant la recommandation auprès d'Adolphe Thiers, deux lettres signées (L.S.) de Joseph Magnin (ministre des finances), une lettre autographe signée (L.A.S.) du député Edmond Sallard, une lettre de Bautin ancien contrôleur travaillant avec le ministre Magnin, etc. - Fort ensemble de plus de 70 photographies familiales anciennes (familles Rogé et Dauban), une bonne partie avec les personnes identifiées au dos. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 100€

OEP SARL

Voir détails 75 -[CANAL DE SUEZ]. ISMAIL PACHA (1830-1895), khédive d'Égypte et du Soudan, il inaugura le canal de Suez. Ensemble de 2 Lettres signées .« Ismaïl », à Jean-Baptiste Franceschini-Pietri, secrétaire particulier de Napoléon III puis de l'impératrice Eugénie. Vichy, 6 août 1867 et Londres, 1er décembre 1883. Peu favorable au canal de Suez que son prédécesseur Saïd Pacha, il tenta même d'en arrêter le chantier. Après l'intervention personnelle de Napoléon III en 1864, il laissa achever l'ouvrage qu'il inaugura en 1869 avec une grande solennité. Destitué en 1879, Ismaïl Pacha se retira alors à Istanbul. - « []Monsieur de Lesseps m'avait déjà adressé sa demande ; je n'avais pas cru devoir y accéder.Non pas, Monsieur, par un sentiment quelconque à l'endroit soit du canal soit de la Compagnie, comme on peut peut-être l'avoir représenté à Sa Majesté, mais bien par certaines considérations d'un ordre général et qui se rattachent à la situation créée en Égypte par le développement de ses relations avec l'Europe, relations que le canal est appelé à développer encore dans de plus grandes proportions. J'appelle ce développement de tous mes voeux et les sacrifices que je me suis imposés et que j'ai imposés à l'Égypte, non pas seulement pour faciliter l'oeuvre de la Compagnie mais bien pour la constituer et financièrement et légalement, en sont une preuve évidente. Je n'ai pas besoin de vous rappeler que les 88 millions d'actions dont feu mon oncle Saïd Pacha avait stipulé le paiement en huit annuités sont acquittés depuis longtemps ; que la première section du canal d'eau douce a coûté 25 millions à l'Égypte ; que l'indemnité de 84 millions due en 14 ans est presque acquittée intégralement. Cette somme de 200 Millions pèse lourdement sur l'Égypteet entretient parmi la population un sentiment dont je suis forcé de tenir compte. Je suis persuadé que Sa Majesté l'empereur, qui enveloppe d'une même protection le canal et l'Égypte, m'aidera par son bienveillant appui à effacer ce sentiment. Le Canal est une oeuvre de civilisation et de progrès; c'est toujours ainsi que je l'ai considéré et si la Compagnie sert en Égypte la cause de l'ordre, de la régularité, du respect que l'on doit à une autorité qui protège, je ne doute pas que la population ne soit amenée à considérer le canal du même oeil que moi et à ne pas s'étonner des facilités que je voudrais, mais que je ne puis lui accorder en l'état actuel des choses. Cet état réel des choses, j'aurais désiré le soumettre moi-même à Sa Majesté ; j'aurais fait le voyage de Paris, mais la crainte de l'importuner m'en empêche. J'ai chargé Nubar Pacha[ministre des Affaires étrangères] de lui soumettre mes idées... » Dans un second courrier Ismaïl Pacha espère avoir l'honneur de rencontrer l'Impératrice Eugénie à Farnborough. On joint : NUBAR PACHA (1825-1899), ministre des Affaires étrangères Égyptien. 2 lettres signées., à Jean-Baptiste Franceschini-Pietri, secrétaire de Napoléon III. Paris, 9 et 15 août 1867. « [] Son Altesse a surtout à coeur d'appeler l'attention de Sa Majesté sur l'état réel des choses, le vice-roi étant persuadé que lorsque l'empereur connaîtra la situation il sentira la nécessité d'y porter remède [] ». « [] Son Altesse le vice-roi m'a remis deux lettres pour Sa Majesté l'empereur et pour Sa Majesté l'impératrice [] » Expertise réalisée par Madame Mathilde LALIN LEPREVOST 600€

OEP SARL

Voir détails 77 Jules VERNE (1828-1905), écrivain. Carte autographe signée (C.A.S.), sd [dimanche matin]. Carte de visite pour inviter son ami Robert Godefroy à déjeuner avec sa femme le lendemain. Henry viendra aussi déjeuner. Robert Godefroy est un ami d'Amiens, avocat, conseiller municipal d'Amiens puis préfet. Il fit la fameuse croisière de 1881 avec Jules Verne. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 150€

OEP SARL

Voir détails 78 Jules VERNE (1828-1905), écrivain. Carte autographe signée (C.A.S.), 17 juillet 1898. Carte de visite pour féliciter Robert Godefroy qui vient d'être nommé préfet du Tarn. Robert Godefroy est un ami d'Amiens, avocat, conseiller municipal d'Amiens puis préfet. Il fit la fameuse croisière de 1881 avec Jules Verne. Expertise réalisée par Monsieur Benoît GALLAND. 150€

OEP SARL

Code couleur pour les vendeurs judiciaires Vendeur judiciaire
Code couleur pour les vendeurs volontaires Vendeur volontaire