Quelles sont les différences entre une vente volontaire et une vente judiciaire ?

Quelles sont les différences entre une vente volontaire et une vente judiciaire ?

D’un point de vue extérieur, il serait tentant de penser que toutes les ventes aux enchères sont identiques. Cependant, il convient de faire la différence entre la vente volontaire et la vente judiciaire. La première donne lieu à un ensemble de lots confiés au commissaire-priseur délibérément alors que la seconde est le fruit d’une procédure judiciaire. Ouest Enchères Publiques est l’interlocuteur de confiance pour recevoir des conseils des ventes aux enchères.

La vente volontaire, fruit d’un acte délibéré

Dans le cadre d’une vente volontaire, les lots sont délibérément confiés au commissaire-priseur. Les sociétés de ventes volontaires sont en charge de l’expertise et de la vente aux enchères publiques des biens mobiliers proposés librement par un vendeur.

Juliette Jourdan, Alban Perdereau et Pierre-Guillaume Klein, commissaires-priseurs habilités, dirigent les ventes avec toute l’expertise du domaine. Pour connaître la procédure de vente, il suffit de prendre connaissance des conditions de ventes volontaires aux enchères.

La vente judiciaire

Le commissaire-priseur judiciaire est un officier ministériel nommé par arrêté du garde des Sceaux et titulaire d’une charge, il est compétent pour organiser et réaliser les ventes aux enchères publiques prescrites par la loi ou par décision de justice. Une vente aux enchères judiciaire est la conséquence de saisies judiciaires, de mises en liquidations ou de divorces contentieux. Concernant le déroulement des enchères, il est identique aux ventes volontaires.

Remarques fréquemment entendues sur les ventes volontaires

1.

« Dans les ventes volontaires il y a des prix de réserve alors que dans les ventes judiciaires il n’y en a pas. »

VRAI et FAUX

Le vendeur volontaire peut en effet fixer un prix de réserve sur ses biens à vendre. Ce prix de réserve est toujours fixé en accord avec nos services et il correspond à une estimation de la valeur du bien sur son marché. Dans de nombreux cas, il n’y a pas de prix de réserve mais afin de respecter les prix du marché nous ne voulons pas vendre à des prix trop bas. Pour les ventes judiciaires, dans le cadre de

procédures collectives, nous n’avons pas de prix de réserve fixé en collaboration avec le vendeur. Toutefois, dans le cadre de la procédure nous fixons des valeurs au matériel, valeurs que nous respectons au moment de la vente. Ces valeurs sont celles du marché et il nous arrive, lorsque les enchères sont insuffisantes, de retirer les matériels de la vente. Exactement comme dans une vente volontaire.

2.

« Dans les ventes volontaires on ne trouve que des biens en fin de parcours. »

FAUX

Les biens à vendre que vous trouvez dans les ventes volontaires sont des matériels dont le vendeur a décidé de se séparer pour plusieurs raisons : changement ou fin d’activité, renouvellement du Parc, déstockage, invendus… il ne s’agit pas systématiquement de matériels obsolètes, bien au contraire.

3.

« Il est plus facile de faire une bonne affaire dans une vente judiciaire que dans une vente volontaire. »

FAUX

Vous pouvez retrouver les mêmes matériels au même prix aussi bien dans une vente judiciaire que dans une vente volontaire. La force des ventes aux enchères, et ce aussi bien pour le vendeur que pour l’acheteur, est que les biens se vendent au prix du Marché. Le prix du Marché étant la valeur d’un bien suivant la demande et l’offre. Les ventes aux enchères vous permettent d’acheter au juste prix que ce soit du judiciaire ou du volontaire.

Did you like this? Share it!

0 comments on “Quelles sont les différences entre une vente volontaire et une vente judiciaire ?

Comments are closed.